Les secrets de la brasserie

Découvrez les secrets de la brasserie et de la bière en lien avec l'histoire de l'Abbaye

Une levure sur-mesure


Unique en Suisse et même au-delà… L’idée de l’utilisation d’une levure personnalisée a germé lors de la création des recettes des bières de la Brasserie de l’Abbaye de Saint-Maurice. Ainsi, une start-up de l’UNIL a prélevé divers échantillons au sein de l’abbaye, de ses jardins, de ses archives, de la brasserie et autres lieux emblématiques. Les souches de levures ont été ensuite cultivées en laboratoire afin de pouvoir les déguster et sélectionner les plus prometteuses.

Ainsi, la bière blanche CANDIDE est née avec ses saveurs authentiques. Elle est produite à base de levures provenant d’un parchemin datant de 1319 prélevées dans les archives de l’Abbaye. Ce document raconte d’ailleurs les prémisses de l’Abbaye en terme de viticulture!

L'incendie de 1693


Le nom de la bière ambrée FEBRIS, « la fièvre, le feu », en latin, fait référence à l’incendie qui ravagea l’Abbaye et Saint-Maurice en 1693. Cette terrible catastrophe qui avait débuté au four à pain de l’Abbaye a détruit une grande partie de la ville dont le château.

Etant un lieu de vie et de ferveur, tout a été reconstruit petit à petit, donnant à la ville son cachet si particulier qui la caractérise.

L’illustration de l’Abbaye en flammes sur les étiquettes représente le bâtiment, tel qu’il était à cette période historique.

1244: le site de production


La première mention du bâtiment de la brasserie dans les archives de l’Abbaye date de 1244. Autrefois, cette bâtisse s’appelait « le pressoir », comme le montre ce plan du 18e siècle. Avant d’être utilisée comme brasserie, elle servait à la production vinicole de l’Abbaye. Elle a été complètement réaménagée pour accueillir les installations brassicoles.